All blog posts

Enquête quantitative : les écueils à ne pas commettre

Par opposition aux enquêtes qualitatives, qui consistent à poser des questions ouvertes à un faible nombre de personnes, les enquêtes quantitatives consistent à adresser un questionnaire à un très grand nombre de personnes. Les réponses obtenues à l'enquête quantitative permettent de valider ou invalider des hypothèses formulées en amont de l'enquête. L'enquête doit donc aboutir à des données que l'on peut analyser avec un minimum de biais.

Ecueil n°1 : ne pas définir les hypothèses à valider

Il est tentant de réaliser son enquête pour obtenir le nombre de réponses nécessaire le plus rapidement possible. Il est néanmoins indispensable de prendre du temps afin de réfléchir aux hypothèses que l'on souhaite vérifier par le biais de l'enquête afin de bien construire son formulaire. Chacune des hypothèses doit faire l'objet d'une ou plusieurs questions. Une autre stratégie consiste à réaliser une enquête avant de formuler les hypothèses, de manière à savoir dans quelle direction partir. Les hypothèses devront néanmoins être vérifiées par une enquête a posteriori.

Ecueil n°2 : choisir une population non représentative

Que vous cherchiez à obtenir l'avis de la population globale ou de différents groupes, l'échantillon de répondants doit être représentatif. Pour s'en assurer, des questions signalétiques doivent être posées, de manière à connaître les caractéristiques de chaque répondant.

Ecueil n°3 : conserver un ou plusieurs biais

Les biais provoquent un écart systématique entre les réponses obtenues et la réalité. S'il n'est pas toujours possible d'éviter tous les biais, il est indispensable de les limiter. Il existe plusieurs types de biais :
- les biais liés à la sélection des répondants ;
- les biais liés à la formulation des questions ;
- les biais de réponses.

Ecueil n°4 : le mauvais choix de réponses

La pertinence de bonnes questions peut être anéantie par le mauvais choix de réponses proposées. Un nombre impair de réponses incitera par exemple les répondants indécis à sélectionner par défaut la réponse du milieu. En outre, la "réponse du milieu" peut avoir plusieurs significations : s'il s'agit de satisfaction, cette réponse peut signifier "sans problème" ou médiocre.

Ecueil n°5 : laisser trop de questions ouvertes

Dans le cadre d'une enquête quantitative, les réponses aux questions doivent être prévues d'avance, de manière à pouvoir analyser toutes les réponses obtenues plus rapidement et efficacement en totalisant les scores obtenus par chacune des réponses. Votre enquête quantitative peut comporter quelques questions ouvertes, par exemple en fin de questionnaire, il faut néanmoins réfléchir au temps de traitement de ces questions si l'on prévoit un grand nombre de répondants.

Ecueil n°6 : construire un questionnaire trop long

C'est mécanique, plus le questionnaire est long, plus le taux de réponse diminue. Il ne s'agit pas seulement de faire attention au nombre de questions, mais plutôt de la durée moyenne pour répondre au questionnaire, lecture et questions signalétiques incluses. Il faut donc éviter les textes trop longs, mais également de ne proposer que des grilles à choix multiples, qui apportent un grand nombre d'informations mais requiert plus de temps que les autres types de questions pour y répondre. Inscrivez vous gratuitement sur SurveyNuts pour réaliser rapidement votre premier questionnaire !


Contactez nous
contact@surveynuts.com
Facebook
Twitter