Tous les articles

Étude de marché : comment bien rédiger son questionnaire ?

Lors de la constitution d'un business plan, l'étude de marché est un passage obligatoire. Elle permet de valider les besoins du marché en ce qui concerne les produits ou services que vous allez vendre. Elle permet donc de limiter les risques en validant la faisabilité mais également les tarifs acceptés par votre cible.

L'étude de marché comporte de nombreuses parties : une étude du marché, de la concurrence, des fournisseurs, des modes de distribution et de la réglementation en cours. Vient enfin l'étude quantitative, et éventuellement l'étude qualitative, qui permettent d'avoir une connaissance plus fidèle à la réalité des attentes et besoins des consommateurs. Le questionnaire est l'élément centrale d'une étude quantitative dans le cadre d'une étude de marché.

Première étape de l'étude de marché : définir sa cible

Vous devrez la diffuser largement : les résultats deviennent statistiquement plus fiables s'il y a au minimum plusieurs centaines de répondants qui correspondent à votre cible. Attention à ne pas adresser votre étude de marché uniquement à vos proches et à des amis d'amis : leur jugement pourrait être biaisé.

Que vous vous adressiez à un large marché ou bien à une niche, vous devez identifier avec précision votre cible. En effet, c'est auprès de celle-ci que vous devez impérativement valider votre idée. Votre questionnaire devra donc prévoir des questions signalétiques pour s'assurer que le répondant correspond bien à la cible. Elles peuvent être placées en début de questionnaire, de manière à l'interrompre si le répondant ne correspond pas à la cible, ou à la fin, pour donner à tous l'illusion que le questionnaire est plus court. C'est également un moyen de vérifier qu'il n'y a pas plusieurs cibles.

Comment rédiger ses questions?

Elles doivent être courtes. Plus elles sont longues, plus les probabilités que les répondants abandonnent sont élevées. Mais cela augmente également les probabilités que les questions soient mal interprétées. Elles doivent donc être concises et sans ambiguïtés. L'ordre des questions a également son importance. Les questions les plus générales doivent être posées en début de questionnaire et la connaissance du répondant doit s'affiner au fur et à mesure du questionnaire : il s'agit de la technique de l'entonnoir.

Tester des logos et des slogans

Le questionnaire est également un moyen rapide et efficace de tester logos et slogans. Mais il ne s'agit pas seulement de goûts ou de sonorités : ils doivent refléter les valeurs, la personnalité et l'objet de votre entreprise. Les répondants doivent donc avoir bien compris en quoi consiste votre business avant de pouvoir évaluer la pertinence d'un logo ou d'un slogan.

Évitez les réponses subjectives

Il est probable que vous fassiez appel à une ou plusieurs questions de fréquence dans votre questionnaire. Les réponses du type "rarement/souvent" ne sont pas valables. Effectivement, elles ne vous informent pas sur la fréquence réelle. Pour un individu, rarement signifie peut-être une fois par mois, tandis que pour d'autres, cela signifie peut-être une fois par an.

Évitez les questions biaisées

Les questions de type "pensez-vous, comme 86% des français, que…" ou alors "en dépit des points négatifs déclarés précédemment, seriez-vous satisfaits…" : qui induisent la réponse au répondant. Vos choix de réponses doivent être totalement neutres.

Valider le prix de vente et calculer le chiffre d'affaires prévisionnels

Le questionnaire de l'étude de marché est également l'occasion de valider le prix de vente de votre service ou produit, ainsi que la part de répondants véritablement intéressés.


Contactez nous
contact@surveynuts.com
Facebook
Twitter